BXL
6 juillet 2018

La première étape de désignation des lauréats était leur classement selon les votes obtenus. Ensuite, la question de leur financement a permis de départager les projets gagnants de ce vote. En effet, la logique de sélection tient sur ce qui reste dans le pot global. Ainsi, le premier de la liste « pioche » le montant estimé à sa réalisation dans ce pot. Il laisse alors un solde pour permettre de financer le suivant. De projet en projet, le budget disponible se réduit. Parfois le montant restant ne permet pas de soutenir un projet ambitieux mais il permet d’en financer un autre plus bas dans le classement qui nécessite un budget moindre. Dans le tableau détaillé ci-après, on peut lire les projets retenus d’après les montants demandés pour leur réalisation. La deuxième colonne reprend le nombre de votes recueillis pour chacun , la troisième colonne reprend les montants des projets qui entrent dans la tranche des100.000 €et la quatrième ceux qui entrent dans la tranche les Programmes de rénovation urbaine du Budget Participatif. En soustrayant du montant total de 100.000 €, la somme estimées pour les 7 premiers projets, , on constate que le solde n’est pas assez élevé pour financer les 8e, 10e et 11e du classement. On arrive alors aux 12e et 13e dont l’estimation budgétaire moins élevée peut être couverte par le solde.

Le projet « Réaménagement sortie métro à Yser » entrera dans le cadre du contrat de rénovation urbaine « CRU - Citroën-Vergote ». Les projets « Poules Urbaines dans les Marolles » et « Mémoire urbaine dans les Marolles » rentreront dans le cadre du Contrat de quartier durable des Marolles. Le montant pour ce deuxième projet accepté par la Ville est de 5.000 €.