Signaler comme inapproprié...

Histoire et Mémoire de la Seconde Guerre mondiale. Le siège de la Gestapo.

MON PROJET - MIJN PROJECT

Plaque murale à apposer aux 347 et 510 avenue Louise (Siège de la Gestapo) « Rappeler la Résistance aux nazis et les déportations raciales » La Sicherheitspolizei-Sicherheitsdienst (Sipo-Sd), plus communément appelée Gestapo, s’est installée à Bruxelles dans la foulée de l’invasion, le 27 juillet 1940. Le rôle de cette police consistait essentiellement à arrêter les opposants politiques et les résistants, mais aussi les Juifs et les Tsiganes, qu’elle déportait via la caserne Dossin à Malines vers les camps de la mort. La Sipo-Sd occupa progressivement les immeubles de l’avenue Louise situés aux numéros 453, 510 et 347. Seul le premier présente une plaque murale. Nous souhaiterions en apposer également une aux 347 et 510 avenue Louise.

But - doelstelling

La pose d’une plaque mentionnant la présence de la Gestapo dans ces deux immeubles permettra de situer cette dernière dans l’espace public et partant de rappeler le rôle qu’elle exerça dans notre pays. De nombreux témoignages de survivants attestent de ce qui se déroula, entre interrogatoires et tortures, en ces lieux. Avec la participation de représentants d’institutions belges et étrangères, nous avons, en 2011, organisé une journée d’étude afin d’attirer l’attention sur la « situation mémorielle » de ces immeubles. Les actes, publiés en 2013, ont été traduits en néerlandais en 2017. Entretemps, notre action a été entendue en ce sens que les caves des 453 et 347, qui contiennent des inscriptions gravées sur les murs par les victimes de la Gestapo, ont été définitivement classées par les Monuments et Sites de la Région de Bruxelles-Capitale en janvier 2016.

Public cible - doelgroep

Tous les riverains, enfants en âge de fréquentation scolaire et adultes, ainsi que les propriétaires des 347 et 510 avenue Louise.

Impact - impact

En terme d’impact, tout un chacun, en parcourant l’avenue Louise, lors de la découverte de ces plaques murales, pourra songer aux événements de ces années de guerre et au destin des victimes, juives et/ou résistantes, qui subirent en ces lieux de terribles sévices. Ces rappels historiques constitués sous cette simple forme ne permettront par ailleurs plus aux nouveaux propriétaires de prétendre qu’ils ignoraient tout de ce passé, justifiant ainsi progressivement l’effacement des graffitis des murs des caves. Les plaques murales pourront également attirer l’attention d’enseignants, d’étudiants et de chercheurs dont certains, espérons-le, mèneront par leurs travaux à la reconstitution par le menu des événements qui se déroulèrent en ces immeubles (il n’existe pas d’ouvrage accompli sur le sujet).

Besoins / Enjeux - Uitdagingen / noden

Beaucoup reste à faire à partir des inscriptions conservées dans ces caves : un index des traces pouvant être relevées, leur protection pratique et matérielle, leur éventuelle mise en valeur, la réalisation d’un historique des lieux, un relevé du personnel de la SS et de leurs auxiliaires présents, la liste des victimes et leurs biographies, cette énumération n’étant pas exhaustive.

Dimension collective - Collectieve dimensie

En attirant l’attention du public, par l’apposition de plaques murales en façade, sur la présence passée de la Gestapo en ces lieux, nous espérons enrayer la perte de mémoire consécutive au « silence » de ces immeubles et susciter l’intérêt de jeunes chercheurs pour cette période tragique de notre histoire récente.

Localisation - Localisatie

Actions - Actie's

- Contacter les propriétaires des deux immeubles concernés via leurs syndics - Expliquer aux propriétaires l’intérêt et l’importance de signaler dans l’espace public la présence passée de la Gestapo dans leurs immeubles - Rédiger les mentions à indiquer sur les deux plaques murales à apposer en façade des 347 et 510 avenue Louise. - Organiser une commémoration publique lors de l’apposition des deux plaques.

Qui - WIE

Le porteur du projet + Mémoire d’Auschwitz asbl

Quoi - Wat

1. Texte de la plaque à valider avec les propriétaires

Budget TOTAL

Montant demandé au Budget participatif : 2.000 €

Budget Détail - Detail

1. Conception et réalisation des deux plaques murales € (2 x 350 €) : 700 € 2. Frais de communication : invitations et timbres : 600 € 3. Organisation de la commémoration (boissons, sandwichs) : 700 €

Réalisation - Realisatie

Le porteur de projet le réalisera avec le support de l’Asbl Mémoire d’Auschwitz.